26 March 2020
L’Union européenne donne des moyens aux régions et aux villes pour combattre l’épidémie du COVID-19

L’Union européenne donne des moyens aux régions et aux villes pour combattre l’épidémie du COVID-19

Press release

L’Union européenne a réagi rapidement, dans le cadre de ses compétences, à l’épidémie du COVID-19. Aujourd’hui, le Parlement européen a approuvé la proposition de la Commission européenne d’autoriser l’utilisation des fonds non utilisés de la politique de cohésion – et qui auraient été sinon perdus – afin de lutter contre l’épidémie du coronavirus. La commission de la cohésion territoriale et du budget (COTER) du Comité européen des régions, présidée par la membre du groupe du parti socialiste européen du Comité européen des régions et Vice-présidente de la Nouvelle-Aquitaine (France), Isabelle Boudineau, a soutenu cette mesure, via une procédure écrite afin de faire face à l’urgence du dossier.

Isabelle Boudineau, Présidente de la commission COTER et Vice-présidente de la Région Nouvelle-Aquitaine (France), a salué cette décision en déclarant :

« La bataille contre le COVID-19 démontre une fois de plus que la politique de cohésion de l’UE est l’un des instruments les plus importants pour assurer la solidarité entre les Etats membres de l’Union européenne et pour réagir aux crises imprévues. Elle assure, de manière flexible et adaptée, une réponse pour résoudre les problèmes concrets et urgents des citoyens européens. Alors que les débats sur le futur budget de l’UE sont encore en cours, nous plaidons, en tant que groupe du parti socialiste européen au Comité européen des régions, pour le maintien à l’avenir d’une politique de cohésion forte, dotée au moins du même budget (en euros constants) que la période actuelle. Au-delà de la politique de cohésion, les régions ont besoin de plus de soutien au niveau européen dans leur lutte contre l’épidémie du COVID-19: en Nouvelle-Aquitaine, nous avons ainsi débloqué plus de 50 millions d’euros pour soutenir nos entreprises et nos associations et nous avons mis à disposition des bâtiments (internats) afin de permettre au personnel médical de se reposer alors que ces personnes sont en première ligne dans le combat contre l’épidémie. Si nous devons créer des obligations européennes pour relever ce défi ensemble,  il ne faut alors pas hésiter à sauter le pas ».

Notes de l’éditeur:

  • La Présidente de la commission COTER, Isabelle Boudineau, a exprimé son soutien à la proposition de la Commission européenne de mobiliser les fonds disponibles pour investir dans les systèmes de santé des Etats membres et dans les autres secteurs de l’économie en réponse à l’épidémie du COVID-19, dans une lettre envoyée au Parlement européen et au Conseil de l’Union européenne. Le texte est disponible ici
  • Plus d’informations sur les initiatives de la région Nouvelle-Aquitaine sont disponibles sur cette infographie.

 

 

Top