30 October 2019
Entretien avec Johanna Rolland, Maire de Nantes

Entretien avec Johanna Rolland, Maire de Nantes

#ProgressiveLocalStories

Madame la Maire, pourquoi Nantes est-elle une ville progressiste ? Comment avez-vous mis en œuvre un agenda progressiste pour votre ville et répondu aux défis sociaux et climatiques?

La première idée est que nos villes sont des laboratoires d’imagination. A Nantes, comme dans d’autres grandes villes européennes où on partage ces convictions, nous mettons la transition écologique au service du plus grand nombre. Plus concrètement, cela se traduit par exemple par l’engagement que j’ai pris pour que, demain, 50% des logements sociaux à Nantes soient chauffés aux énergies renouvelables. Ce sera bon pour le climat mais aussi pour les revenus plus modestes.

 

 

 

Comment les objectifs de développement durable (ODD) sont-ils concrètement mis en œuvre dans votre ville? Comment adressez-vous les défis climatiques, sans oublier pour autant les inégalités sociales?

Ils ont d’abord été construits collectivement et je crois que c’est ça qui est déterminant. J’ai lancé avec mon équipe un grand débat sur la transition énergétique. Plus de 50.000 personnes ont participé. A l’issue de ce débat, nous avons voté à l’unanimité pour prendre 33 grandes décisions pour accélérer la transition écologique, en ayant toujours en tête que cela doit venir nourrir la bataille contre l'inégalité. C’est en suivant cette piste-là et ce type de philosophie que l’on peut être très attentif à la pauvreté énergétique dans les logements, à la lutte contre la précarité alimentaire et à la transition écologique, non seulement en le faisant pour le plus grand nombre mais aussi lorsque les habitants et les acteurs eux-mêmes y pensent et le conçoivent.

[Nantes a été nommée Capital verte de l’Europe en 2013 pour son engagement mené depuis de nombreuses années en faveur du développement durable.]

 

L’Europe contribue-t-elle à faire de Nantes une ville plus durable? Comment l’Union européenne pourrait-elle encore mieux aider les villes européennes dans la mise en œuvre des ODD?

Je crois que si on veut que l’Europe se rapproche des citoyens, il faut qu'elle montre qu’elle s’intéresse à eux. Dans ce cadre, les villes ont un rôle majeur à jouer. Nantes a présidé pendant deux ans le réseau de villes qui s’appelle EuroCities. J'en garde la conviction intime que ce qu’on appelle l’agenda urbain au niveau européen doit être pensé avec les villes et même en amont avec l’ensemble de nos collectivités plutôt que simplement à la fin du processus. Penser ensemble les enjeux stratégiques est je crois la meilleure solution pour trouver les bonnes réponses.

 

Johanna Roland est Maire de Nantes depuis 2014. Elle est membre du Parti Socialiste en France.

***

Top